Search
dimanche 21 janvier 2018
  • :
  • :

Dans la République des médiocres: les vérités qu’on refuse de voir

Allez dire au peuple souverain de Cote d'Ivoire que 2020 sera ce qu'il voudra qu'il soit

Allez dire au peuple souverain de Cote d’Ivoire que 2020 sera ce qu’il voudra qu’il soit

La Côte d’Ivoire le pays de tous les paradoxes. Voici quelques vérités qu’on refuse de voir dans la République des médiocres. 

Plus de 5000 personnes sont en prison pour leurs opinions, leur proximité avec l’ex président Gbagbo. Sans jugement, sans intention de jugement.
Sur 100 chauffeurs de Gbaka, seulement 20 ont le permis. La police, la gendarmerie, les autorités le savent.
Les  » gnambros’ sont tolérés parce qu’il versent de l’argent à qui de droit.
La raison d’État et l’atteinte à la sécurité intérieure est un concept flou pour arrêter n’importe qui.
L’ éducation n’est pas une priorité. Les 100 milliards ont servis à payer les financiers de la guerre [M.Kagnasssi du Mali]
Notre État est endetté et n’a plus de signature.
Le Maroc achète nos derniers actifs pour un franc symbolique.
L’intérieur du pays n’intéresse pas le gouvernement. La pauvreté est criarde.
La Sotra a eu un héritage de 800 bus et des fonds de 53 milliards en 2011. En 6 ans les agents de la Sotra on un retard de paiement de 1,5 mois, et dispose de 174 Bus. Des employés compétent ont été viré pour des employés incompétents.
Les promotions dans l’armée sont dûes aux accointances avec le pouvoir. [On ne regarde pas la compétence]
La loi sur la presse visent plus les activistes sur Facebook que les journalistes professionnels.

Les mutins de Bouaké gardent les armes nouvelles et anciennes par dévers eux. Ils ont un arsenal et attendent les ordres ou un motif quelquonque pour agir.

Alors, allons prier,dormir, manger et tout ira bien. Dieu aime la Côte d’Ivoire. Il n’aimait sans doute pas le Liberia, la Sierra Leone, me Soudan, le Rwanda, la Serbie, la Somalie.

#RépubliqueDesMediocres

Source: poste Facebook Daouda Coulibaly




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *