Search
samedi 18 août 2018
  • :
  • :

Quand l’école ivoirienne marche sur la tête voilà ce que ça donne

La Côte d'Ivoire l'ecole va mal

La Côte d’Ivoire l’école va mal

Ces derniers jours, j’ai vu pas mal de statuts concernant les congés que les élèves ont décidés de se prendre.

Je trouve inacceptable que des élèves, au lieu d’être assoiffés de connaissances, décident de jouer policier/ voleur avec les autorités de leurs écoles. J’ai été choquée d’entendre que certains de ces mouvements sont supportés par des professeurs désirants avoir leur congès plus tôt. Bien que ces deux groupes de personnes doivent être mis face à leur responsabilité, l’action de ces élèves est juste la partie visible d’un problème beaucoup plus profond.

Si nos frères refusent de faire de leur éducation une priorité, c’est parce que les autorités de ce pays leur ont montrés que l’éducation vient en dernier plan dans l’agenda du pays. Apparemment donner de gros chèques aux mutins semble être largement plus important qu’investir dans l’éducation de ceux la même qui construiront la Côte d’Ivoire de demain.

Si nos sœurs refusent d’apprendre, c’est parce nous leur avons montré que le physique et l’habilité à manipuler sont nettement plus importants que les connaissances acquises. Nous leur avons montré qu’en dévoilant leur nudité devant les personnes ayant les gros chèques, elles peuvent se faire une place au soleil.

On est tous grandement coupable de ce problème, et il faudrait qu’on se rendre compte que le comportement de chacun d’entre nous impacte les plus jeunes. Si les adultes de ce pays avaient montrés que le courage, la discipline et la détermination sont des qualités que toutes personnes doit aspirer avoir; nos petits frères n’auraient aucunement désertés les classes avant la date officielle des congés.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *