Search
dimanche 20 septembre 2020
  • :
  • :

Nous n’avons retenu aucune leçon du passé récent de la Côte d’Ivoire

Donnons une chance à la #paix et à la #démocratie en Côte d’Ivoire !!!

#CIV | Donnons une chance à la #paix et à la #démocratie en Côte d’Ivoire !!!

Nous n’avons retenu aucune leçon du passé récent de la Côte d’Ivoire. Le pouvoir a toujours la loi avec lui. Que ceux qui ont une mémoire se rappellent de Emile. Constant Bombé et son « simple papier »; qu’ils se remémorent Tia Koné et « sa nationalité douteuse »; qu’ils visionnent les vidéos du Pr Yao N’Dré qui, saisit par satan, s’est donné le pouvoir d’annuler le scrutin dans les zones qu’on lui a indiqué.

LIRE AUSSI:
Média: La Radio Fréquence 2 a fêtée 27 ans de proximité
Que l’on se souvienne du boycott actif en 1995, de la marche sur la RTI en 2010, de la marche du 18 février 1992, de celle de l’assaut final suivie de la riposte fatale en 1995 (pas très sûr de la date) et de tous les autres mouvements de manifestation. Droit réclamé par les organisateurs, droit dénié par les pouvoirs avec arguments juridiques à l’appui.
Ce qui a changé d’une période à l’autre, ce sont les rôles qui ont été permutés au fil du temps. Les tenants du pouvoir d’hier sont devenus des opposants et se sont opposés à ce qu’ils avaient soutenu mordicus. Les opposants d’hier, arrivés au pouvoir ont crié haut et fort que les pratiques qu’ils critiquaient doivent être appliqués dans toute leur force.
Ce qui n’a pas changé, c’est la Côte d’Ivoire qui perd et les Ivoiriens qui subissent les conséquences de ce film macabre.
On peux épiloguer sur qui a raison et qui a tord. La réalité, c’est tout le système politique qui est à blâmer.
Pensons à Côte d’Ivoire 2.0 pour sortir du cercle vicieux.
Telle est ma conviction !
En attendant CI 2.0, tournons-nous vers le Seigneur pour qu’Il nous vienne en aide.