Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

Lu pour vous: Construction de la Tour F au Plateau « M. OUATTARA, le boucantier bling bling »

Lu pour vous Construction de la Tour F au Plateau M. OUATTARA, le boucantier bling bling

Lu pour vous Construction de la Tour F au Plateau M. OUATTARA, le boucantier bling bling

Lu pour vous sur facebook, Construction de la Tour F au Plateau « M. OUATTARA, le boucantier bling bling ». Le gouvernement vient d’annoncer la construction de la Tour F. D’un coût total de 250 milliards, elle est censée être une fierté nationale de par sa taille.

Je suis étonnée que le régime s’entête à tout concentrer sur Abidjan alors que la tendance est à la construction de nouvelles villes pour désengorger les anciennes capitales. Au Nigeria par exemple, Abuja a été construite dans les années 80 afin de libérer Lagos et ce n’est pas un cas isolé.

Mais en fait, ce projet est le résultat de la déconnexion de nos dirigeants des réalités de nos citoyens. Il y a tellement d’urgence que l’on aurait pu régler avec ces montants. Le réseau routier ivoirien compte 82 000 km de routes interurbaines dont 6 500 km sont revêtus. Les routes bitumées ne représentent donc que 7,94% du réseau national. Ce pourcentage est dessous de celui du Ghana 13%, Nigeria 15%, Afrique du Sud 21%, Maroc 70%, de la Malaisie 80% à titre illustratif. Qui peut m’expliquer pourquoi M. Ouattara fait le choix de construire un métro de 45km à 1000 milliards alors qu’avec ce même montant, on pourrait construire plus de 2000 km de réseau routier sur l’ensemble du territoire national?

LIRE AUSSI:
Média: L'ex-Dg de la RTI Ahmadou Bakayoko débarque à Eranove

J’insiste sur les routes en milieu rural car la Côte d’Ivoire est un pays agricole. Il est même admis que le succès de notre pays repose sur l’agriculture. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que 60% de la production en vivriers de nos pauvres dames pourrit dans les champs faute de routes. Avec des routes praticables, ces produits arriveraient sur les marchés faisant baisser le coût et profitant ainsi à tous les citoyens. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que nos pauvres paysans sont obligés de vendre leur café et leur cacao bords champs à des prix dérisoires, à des acheteurs véreux puisque les routes sont impraticables. La Côte d’Ivoire ne se limite pas à Abidjan.

LIRE AUSSI:
Pourquoi et comment la campagne Créative France débarque en Côte d'Ivoire ?

Les récurrentes inondations devraient pourtant attirer notre attention sur le fait qu’il faut créer d’autres pôles économiques afin de libérer Abidjan. C’était la vision du président Félix Houphouët Boigny avec la construction de plusieurs sociétés d’État dans le nord du pays. M. Ouattara partira dans deux ans! Quelle activité économique rentable aura t-il laissé au nord pour qui il prétendait se battre ? Rien. On continuera de descendre au sud chercher notre pain. J’oubliais que la privatisation de toutes ces sociétés porte sa marque.

LIRE AUSSI:
Le peuple Algérien a eu raison d'Abdelaziz Bouteflika il renoncer à un cinquième mandat

Mais ces gens aiment ce type de travaux car c’est le lieu par excellence pour les surfacturations et les détournements. Le préfet Haussmann qui a dirigé la construction de Paris en sait quelque chose. Un métro à 1000 milliards, une tour à 250 milliards, esplanade de la présidence de la république à 7 milliards. Voici autant de montants faramineux qui auraient pu être investis au profit des populations avec plus de pertinence.

À ceux qui viendront étaler leurs carences ici, je rappelle que le cerveau, c’est comme un muscle. Il s’atrophie lorsqu’il n’est pas utilisé à bon escient.

#Accélération
#ÉpiCèTout




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *