Search
samedi 15 août 2020
  • :
  • :

L’histoire se répète dans notre pays des responsables de partis politiques en prison

L’histoire se répète dans notre pays des responsables de partis politiques en prison

L’histoire se répète dans notre pays des responsables de partis politiques en prison

Hélas! L’histoire se répète dans notre pays. Fatalité ivoirienne. Comme en 1963, comme en 1992, comme en 1998, comme en 2011, 2019 voit des responsables de partis politiques en prison, par le Journaliste Fernand Dédeh.

Quinze dirigeants du mouvement « du fils rebelle » de ton camarade ont été mis sous mandat dépôt le mardi 24 décembre 2019. Ils passeront les fêtes de fin d’année à la MACA. Les charges qui pèsent sur eux, diffusion de fausses nouvelles, atteinte à la sûreté de l’Etat, troubles à l’ordre public.
La veille, suite au « crush de noël d’Abidjan » manqué, la police a interpellé les organisateurs et participants au « crush ». Ils ont été présentés au juge le lendemain puis « Air MACA. ». Parmi eux au moins cinq députés. L’Assemblée nationale a été saisie par les autorités judiciaires et sans que personne ne sache si elle a donné ou non, son accord pour la poursuite des parlementaires, « Air MACA ».

LIRE AUSSI:
Lancement officiel de l’initiative «Alliance for Youth» en Afrique subsaharienne

Tour de vis. Je l’ai déjà écrit: en Côte d’Ivoire, pays dit de dialogue, les acteurs politiques commencent toujours par utiliser les muscles avant de s’asseoir et discuter. Nous sommes de nouveau, à l’ère des Faucons. Les colombes et autres candides ou angéliques peuvent attendre.
Cependant, à un peu moins de 10 mois de la présidentielle 2019, l’opinion publique nationale a des raisons de s’inquiéter: un autre problème vient de s’ajouter à ceux qui existaient déjà, notamment, les dissensions liées à la composition de la commission électorale indépendante, à la confection des nouvelles cartes d’identité, l’adoption du nouveau code électoral, disons, l’économie générale du processus électoral.

Selon mes informations, des initiatives au niveau sous-régional sont en cours pour aider à faire baisser la tension. Seulement, les conseillers ne sont pas les payeurs.
La Côte d’Ivoire est un pays stratégique dans l’espace CEDEAO mais aussi pour la France pour la regarder replonger dans la crise.

LIRE AUSSI:
Côte d'Ivoire "TATA Nahomi menacée de mort par les CHINOIX" son Marie ALAFÉ réagit.

Ton camarade a voulu s’assurer de la loyauté des ex-com zones. Il les a reçus le lundi 23 décembre 2019. Cependant, ayons le courage de l’affirmer: si les ex-com apparaissent encore dans l’espace national, c’est qu’il y a un problème: la cohésion de l’armée reste à faire. L’Armée est un tout. Elle est là soupape de sécurité de la nation. Nous devons tous faire en sorte qu’elle demeure au dessus de la mêlée.

Conseil de gouvernement extraordinaire ce mardi 24 décembre à Abidjan, commandé par les événements de la veille. Mise à niveau des membres du gouvernement. J’ai des bribes d’informations, notamment les éléments de preuves des charges qui pèsent sur le crusher, des écoutes téléphoniques interceptées par les grandes oreilles de la République. « Calme-toi, les bandes sonores vont être rendues publiques. », me dit-on… Donc, le masque vient dans la maison du père. Attendons.

LIRE AUSSI:
MTN Côte d'Ivoire meilleure opérateur en matière de qualité réseau, voix et data sur le marché Ivoirien

Tu me demandes des nouvelles du « crusher »? Après l’atterrissage-déroutage-décollage, j’ai appris que son avion s’est posé à Tenerife en Espagne, le lundi 23 décembre 2019, à 22 h 10. Il a donné sa version des faits sur sa page facebook. Avion dérouté parce que des menaces pesaient sur sa sécurité a l’aéroport d’Abidjan.
Maintenant, que va-t-il se passer? Il doit se préparer à affronter la Justice. Si tel est que l’Etat Ivoirien a saisi Interpol comme des sources introduites le laissent entendre. Ou alors, il doit se préparer à être le « Emmanuel » de 2020. Emmanuel? Tu as oublié le retour en Concorde en 1986? L’histoire se répète toujours, dans ce pays nôtre…

Joyeux noël à toutes et à toutes…