Search
jeudi 21 mars 2019
  • :
  • :

Le Discours du Président Alassane OUATTARA à la présentation des vœux 2019

Le Discours du Président Alassane OUATTARA à la présentation des vœux 2019

Le Discours du Président Alassane OUATTARA à la présentation des vœux 2019

Présentation des vœux à la presse discrours de S.E.M ALASSANE OUATTARA Président de la république de Côte d’Ivoire ce lundi 28 janvier 2019.

– Monsieur le Vice-Président de la République ;
– Monsieur le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence ;
– Monsieur le Ministre de la Communication et des médias, porte-parole du Gouvernement ;
– Monsieur le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’emploi des Jeunes, porte-parole adjoint du Gouvernement ;
– Mesdames et messieurs les membres du cabinet présidentiel ;
– Monsieur le Représentant du Président de la Haute Autorité pour la Communication Audiovisuelle ;
– Monsieur le Président de l’Autorité Nationale de la Presse ;
– Monsieur le Président de la CAIDP ;
– Monsieur le Président du Conseil d’administration de l’IDT ;
– Monsieur le Président du FSDP ;
– Mesdames et Messieurs les Présidents des organisations professionnelles de la Presse ;
– Mesdames et Messieurs les Présidents et Dirigeants des entreprises de Presse nationale ;
– Mesdames et Messieurs les représentants des organes de la presse nationale et internationale ;
– Mesdames et Messieurs les journalistes et professionnels de la Communication ;
– Honorables invités ;
– Mesdames et Messieurs ;
– Chers amis des Médias et de la presse,

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je retrouve la grande famille de la presse et des médias, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du Nouvel An.
C’est aussi un moment privilégié pour échanger avec vous sur la vie de la Nation.
Je voudrais vous remercier très sincèrement pour les vœux que vous venez de formuler à mon endroit, à celui de mon épouse, de ma famille et de mes collaborateurs.
En retour, je souhaite que 2019 soit pour chacune et chacun de vous, pour vos familles respectives et pour l’ensemble de vos collaborateurs, une année de santé, de bonheur, de réussite et de paix.
Mesdames et Messieurs,
Comme vous le savez, la Côte d’Ivoire a toujours accordé une attention particulière à la presse et aux médias, piliers de notre démocratie et garants des droits et libertés des citoyens.
En effet, depuis près de trente ans, nous avons une presse abondante et plurielle, qui contribue de façon active à la vie de la Nation. Je voudrais rappeler que j’ai largement contribué à la pluralité de la presse dans notre pays lorsque j’étais
Président du Comité interministériel auprès du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY.
Je me félicite de cette pluralité qui démontre que la liberté d’expression est acquise en Côte d’Ivoire. Cette liberté et votre indépendance me tiennent à cœur car elles sont fondamentales pour toute démocratie.
Ces dernières années, notre pays a connu des évolutions positives dans les domaines de la liberté de la presse, de la sécurité des journalistes et des professionnels des médias. Nous poursuivrons nos efforts. Bien évidemment, cela ne va pas sans le renforcement de l’État de droit et de la bonne gouvernance.
Mesdames et Messieurs,
L’année 2018 a été une année importante pour la Côte d’Ivoire avec la tenue d’élections sénatoriales, municipales et régionales.
Pendant ces moments importants pour l’avenir de notre pays, vous avez su faire preuve de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement de l’information. Vous avez pleinement joué votre rôle de soutien au processus démocratique et d’acteur du développement. Je voudrais vous féliciter pour votre professionnalisme et votre ardeur au travail. Je note avec satisfaction qu’il y a une nette amélioration dans la qualité et le contenu de nos journaux.
Je souhaite qu’en 2019, vous continuiez à exercer votre métier avec autant d’engagement et de professionnalisme, en vue du renforcement de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays.
Chers amis des Médias et de la presse,
Mesdames et Messieurs,
J’ai écouté avec beaucoup d’attention les interventions de vos porte-paroles respectifs. Soyez assurés que vos doléances ont bien été entendues.
Le Gouvernement est pleinement conscient de votre rôle fondamental pour la démocratie, la liberté, le partage de notre culture commune, le développement et la paix.
Je voudrais donc vous réitérer, mon engagement à soutenir vos efforts de perfectionnement dans le cadre de l’aide aux médias. Ces efforts vous permettront d’améliorer les performances de vos entreprises.
L’Etat fera ce qui est dans ses possibilités pour aider le secteur de la Presse et des Médias. Je voudrais néanmoins souligner que les entreprises de presse sont des entreprises normales ; et comme toutes les entreprises, elles doivent d’abord vivre de leurs propres ressources.
Cependant, conscients de la spécificité de votre mission et de l’environnement concurrentiel dans lequel vous évoluez, nous continuerons à vous accompagner.
Les choix que nous faisons, sont destinés à accroître la compétitivité de vos entreprises et à améliorer l’accessibilité de nos concitoyens aux produits de Presse.
Au cours de l’année 2018, nous avons pris des mesures de soutien à la distribution de vos produits sur l’ensemble du territoire.
Avec cette mesure, les journaux sont désormais disponibles partout, à travers un réseau formel, en expansion, et les ventes des quotidiens se sont accrues de près de 30% ; ce qui a réduit de manière significative la tendance baissière défavorable. Notre compagnie aérienne nationale, Air Côte d’Ivoire, qui effectue des vols dans pratiquement toutes les capitales régionales de notre pays, a contribué à cette performance.
Chers amis des Médias et de la presse,
Mesdames et Messieurs,
Le secteur de la communication et des médias est marqué par un grand dynamisme avec, notamment, le développement du numérique (internet et réseaux sociaux). La formation continue est donc une exigence clé sur laquelle nous comptons vous accompagner également pour que vous ne soyez pas en marge des évolutions et des révolutions en cours dans votre domaine d’activité.
En effet, il est indispensable de renforcer vos capacités pour que vous soyez encore plus performants, et prêts à répondre à la prolifération des fausses nouvelles, encore appelées Fake news, par la propagation de l’information vraie, sur tous les canaux de diffusion.
Imprégnés de la rigueur du code d’éthique et de déontologie qui régit la profession de journaliste, votre devoir est d’être des boussoles pour vos concitoyens. Vous devez contribuer à faire baisser les tensions naturelles qui peuvent apparaître dans le débat politique, notamment à l’approche d’échéances électorales.
Dans ce cadre, nous avons décidé d’une part d’étendre les missions du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP) afin qu’il puisse intégrer, de façon légale, tous les médias et non plus la Presse uniquement ; et d’autre part d’améliorer le montant alloué au financement qui, par ailleurs, avait déjà fait l’objet d’une augmentation en 2018.
Toutefois, l’accompagnement financier de l’Etat seul ne pourra pas aider votre secteur à relever tous ses défis. Il vous faut activer d’autres leviers pour avoir des entreprises viables, qui feront naître des médias indépendants et responsables.
J’ai instruit le Gouvernement à l’effet de considérer votre secteur comme étant une priorité pour ses actions de développement et d’y apporter des réformes profondes. Le Programme social du Gouvernement pour la période 2019 – 2020 a donc considéré à juste titre que le secteur de la Communication et des Médias était un secteur important pour l’approfondissement de l’action sociale du Gouvernement.
C’est dans ce cadre que le Ministre de la Communication et des Médias a mobilisé les acteurs du secteur autour d’une grande réflexion afin de définir, ensemble, la politique à mettre en œuvre pour son plein développement, au cours des cinq prochaines années. Le document-cadre de Politique Nationale de la Communication et des Médias 2019 – 2023, en abrégé PONACOM, est le fruit de cette réflexion participative et inclusive et je tiens à féliciter le Ministre de la Communication et des Médias.
Chers amis des Médias et de la presse,
Mesdames et Messieurs,
L’année 2019 est une année importante pour le secteur de l’audiovisuel. Avec l’opérationnalisation de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), l’arrivée de quatre nouvelles chaînes d’accès gratuit et de deux autres bouquets payants, notre paysage télévisuel connaîtra une grande évolution.
Nous comptons sur votre appui pour que nos populations adhèrent à ce processus, à travers une offre diversifiée, de la créativité et une information juste.
Pour terminer, je voudrais vous réitérer mes félicitations et mes encouragements pour les progrès constatés. Je compte sur vous, professionnels et régulateurs, pour relever le défi quotidien de l’excellence dans votre secteur.
Bonne et heureuse année 2019 !
Je vous remercie.




One thought on “Le Discours du Président Alassane OUATTARA à la présentation des vœux 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *