Search
vendredi 10 juillet 2020
  • :
  • :

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, sont-ils vraiment libres

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, sont-ils vraiment libres

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, sont-ils vraiment libres

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, sont-ils vraiment libres? Les juges de la Cour pénale internationale ont assoupli les conditions de la liberté accordée à l’ancien président ivoirien et à son ex-ministre ce 28 mai 2020.

Selon le porte-parole de la Cour, les juges qui ont rejeté la demande de liberté sans condition présentée par l’ex-chef d’Etat ivoirien signalent, que tout pays dans lequel M. Gbagbo souhaitera se rendre doit notamment accepter au préalable de le recevoir.

LIRE AUSSI:
Fatim Sidimé monte une école des métiers de la mode et du mannequinat à Abidjan

La condition de se présenter chaque semaine auprès des autorités du pays d’accueil ou auprès de la Cour a elle aussi été révoquée.

M. Gbagbo, 74 ans, vit depuis à Bruxelles, tandis que M. Blé Goudé, 48 ans, est resté à La Haye. Outre la CPI, les deux personnalités ont maille à partir avec la justice de leur pays.

Début novembre 2019, la justice ivoirienne a condamné en appel M. Gbagbo par contumace à 20 ans de prison pour le « braquage » de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest pendant la crise post-électorale de 2010-2011.

LIRE AUSSI:
Retour sur le discours du DG de l'Office National de l'Etat Civil - ONECI Kafana Sitionni

M. Blé Goudé, lui, par contre a été condamné en décembre 2019 par contumace à 20 ans de prison pour des crimes commis dans le cadre de la crise post-électorale de 2010-2011.

M. Gbagbo et son co-accusé Charles Blé Goudé, ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens, ont été libérés en février sous conditions, avec l’obligation de résider dans un Etat membre de la CPI disposé à les accueillir en attendant le procès en appel.

Ce qu’il faut retenir c’est que les juges de la Cour pénale internationale ont  encore assoupli les conditions de la liberté accordée à l’ancien président ivoirien et à son ex-ministre.