Search
lundi 23 avril 2018
  • :
  • :

Lancement du conseil national de lutte contre la vie chère en Côte d’Ivoire

Lancement du conseil national de lutte contre la vie chère en Côte d'Ivoire

Lancement du conseil national de lutte contre la vie chère en Côte d’Ivoire

C’était ce vendredi 14 juillet 2017 à la Primature pour la cérémonie de présentation et du lancement du Conseil National de Lutte contre la Vie Chère en Côte d’Ivoire. CNLVC présidé par le premier   Ministre Amadou Gon Coulibaly et sous tutelle du  Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME.

Dans ce article nous allons partager avec vous l’intégralité du discours du premier ministre chef du gouvernement Amadou Gon Coulibaly .

La cérémonie de ce jour revêt à mes yeux une importance toute particulière en cela qu’au-delà du fait qu’elle rassemble ici les personnalités de premier plan intervenant dans tous les secteurs dynamiques de notre pays, elle vise essentiellement à les mettre en mission pour le traitement des problématiques liées à la vie chère.
Cela me paraît d’autant plus remarquable que, malgré les décisions pertinentes prises par le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, en faveur de l’amélioration des revenus et des conditions de vie des populations et les actions majeures mises en œuvre par le Gouvernement, le ressenti des populations reste concentrée sur le coût de la vie.
Devant cette situation, il était impérieux que soient prises de façon résolue et déterminée des mesures appropriées pour traiter ces 

La cérémonie de ce jour revêt à mes yeux une importance toute particulière en cela qu’au-delà du fait qu’elle rassemble ici les personnalités de premier plan intervenant dans tous les secteurs dynamiques de notre pays, elle vise essentiellement à les mettre en mission pour le traitement des problématiques liées à la vie chère.
Cela me paraît d’autant plus remarquable que, malgré les décisions pertinentes prises par le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, en faveur de l’amélioration des revenus et des conditions de vie des populations et les actions majeures mises en œuvre par le Gouvernement, le ressenti des populations reste concentrée sur le coût de la vie.
Devant cette situation, il était impérieux que soient prises de façon résolue et déterminée des mesures appropriées pour traiter ces préoccupations légitimes.
C’est ce que le Gouvernement a fait, en décidant des actions et mesures immédiates, à court et moyen termes touchant aux postes de l’alimentation, du transport et du logement et en instituant par décret le Conseil National de la Lutte contre la Vie chère, chargé de coordonner et d’assurer le suivi de la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la vie chère initiées par le Gouvernement.

Mesdames et Messieurs,
Au regard de la transversalité et de la complexité des points à traiter, des décisions courageuses à prendre, aucun effort ne devra être ménagé et nos limites devraient être la satisfaction de nos concitoyens. 
Vous le notez tous, l’enjeu reste, sinon de réduire de façon sensible le coût de la vie, du moins d’assurer à nos concitoyens les meilleures conditions d’accès aux produits de consommation courante.
La solidarité d’actions sur ces questions ne devra en aucune façon être rompue. Je voudrais saisir l’occasion de cette cérémonie pour saluer la synergie dont ont fait preuve les équipes techniques et les cabinets ministériels et qui a permis, en quelques semaines, d’enregistrer des avancées  sensibles notamment avec :

L’adoption du projet de loi relatif au bail à usage d’habitation ;

La prise du décret portant plafonnement des prix et des marges de certains produits et services ;

L’adoption du décret portant attributions, organisation et fonctionnement de la Commission de la Concurrence.
Il s’agit de maintenir la cadence et de faire en sorte que les mesures, études et décisions inscrites dans la Matrices d’actions qui vient de vous être remise soient traitées avec la plus grande diligence.
La satisfaction des attentes légitimes des populations doit demeurer, quoi qu’il en coûte, le cap à atteindre. Et je vous y engage tous fermement.
Chacun devra apporter sans relâche, avec responsabilité et détermination, sa contribution à l’amélioration continue des revenus et des conditions de vie des populations qui nous font confiance et qui sont en droit d’attendre de nous la pleine satisfaction de leurs besoins essentiels de vie.
Soyez assurés que sur cette question, le Président de la République et le Gouvernement, ne ménageront aucun effort pour apporter les appuis indispensables. 
Vive le Conseil National de lutte contre la vie chère que je déclare à présent installé. Tous au travail !
Je vous remercie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *