Search
dimanche 21 octobre 2018
  • :
  • :

Je ne suis pas votre sous-préfet… » dixit l’ex-président Laurent Gbagbo

Dans un récent interview accordé au site français Médiapart.fr Laurent Gbagbo, ex-président ivoirien: j’accuse la France de Chirac et de Sarkozy.

Rien de très nouveau sous le soleil, commente pour sa part L’Observateur Paalga, au Burkina.

« Gbagbo redit ses certitudes et pointe de nouveau un doigt accusateur sur la France qui aurait scellé son sort dès son accession au pouvoir en octobre 2000. Lui Gbagbo, le militant anticolonialiste, ‘trop indépendant’ qui aurait lancé un jour de 2006 à Jacques Chirac : ‘Je ne suis pas votre sous-préfet’. Il faut reconnaître, relève L’Observateur, que c’est cette image que renvoie à beaucoup d’intellectuels et jeunes du continent cet historien de formation qui semble avoir bu à bonne source, celle des Lumumba, Nkrumah, Touré et autre Nyerere. Tout le contraire donc de ce ‘valet local de l’impérialisme’ que serait Alassane Dramane Ouattara, qui aurait été soutenu par Paris depuis 1989, avant même qu’il soit le Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny et que les présidents Chirac et Sarkozy auraient tout fait pour installer au palais présidentiel de Cocody. »

En tout cas, conclut L’Observateur Paalga,

« on imagine combien du fond de sa cellule l’ancien président de la Côte d’Ivoire doit boire du petit lait en suivant l’actualité dans son pays, animée par les mutineries et autres manifestations des ex-rebelles enrôlés dans l’armée. On est encore loin d’une rébellion, certes, mais qu’ADO soit aujourd’hui mordu par ses anciens chiens de garde doit être particulièrement savoureux pour le camarade Laurent, même s’il a sans doute, lui aussi, pu commettre quelques erreurs ou maladresses qui ont servi d’arguments trop faciles à ses ennemis pour l’abattre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *