Search
mercredi 18 juillet 2018
  • :
  • :

Installation des organes du conseil national de la lutte contre la vie chère – CNLVC

installation des organes du conseil national de la lutte contre la vie chère - CNLVC

installation des organes du conseil national de la lutte contre la vie chère – CNLVC

Cérémonie d’installation des organes du conseil national de la lutte contre la vie chère – CNLVC en Côte d’Ivoire, à l’auditorium de la Primature, ce vendredi 14 juillet 2017, 11h 30. En présence du premier ministre Amadou Gon COULIBALY.

Dans ce va suivre nous allons partager avec vous l’intervention de monsieur Souleymane DIARRASSOUBA,
Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME pour présenter la CNLVC.

A l’issue de sa réunion du mercredi 31 mai 2017, pour adresser efficacement les problématiques liées à la vie chère et au ressenti des populations, le Conseil des Ministres a adopté les mesures et actions proposées à travers la Communication interministérielle sur la vie chère.

Ces mesures recommandées suivant les plus importants postes de consommation des populations, à savoir l’alimentation, le transport et le logement, visaient essentiellement à traiter plus vigoureusement les facteurs et pratiques qui impactent négativement le coût de la vie.

Le caractère transversal de ces mesures et la diversité des acteurs impliqués dans leur mise en œuvre a appelé la mise en place d’un mécanisme chargé de la coordination et de l’évaluation des actions engagées pour réduire le coût de la vie, de l’information et de la communication sur les bonnes pratiques de consommation.

Ainsi, le Conseil des Ministres a-t-il autorisé la restructuration du Conseil National de la Lutte contre la vie chère, créé par arrêté n°345/PM/CAB du 04 septembre 2014 du Premier Ministre, pour lui permettre d’assurer cette mission et jouer efficacement son rôle.
Le 21 juin 2017, le Conseil des Ministres a adopté le
décret n°2017-410 portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil National de la Lutte contre la Vie Chère.

Suivant ledit décret :
 Le CNLVC est créé sous l’autorité du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et placé sous la tutelle technique du Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME ;

 Le CNLVC a principalement pour missions la coordination et le suivi de la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la vie chère définies par le Gouvernement.

Plus spécifiquement, le CNLVC est chargé :

 de faire des recommandations au Gouvernement sur les questions relatives à la hausse des prix et à l’approvisionnement du marché en produits de grande consommation en général, et des produits de première nécessité en particulier ;

 de veiller à la mise en œuvre effective des mesures prises par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie ;
 d’assurer une veille permanente sur les prix des produits de grande consommation ainsi que sur la disponibilité de ces produits sur toute l’étendue du territoire national ;

 d’assurer le suivi du respect des accords signés entre le Gouvernement et les opérateurs économiques dans le cadre de la lutte contre la vie chère ;

 de suggérer des réponses aux propositions des associations de consommateurs liées à la vie chère ;

 de recueillir les propositions des acteurs des secteurs concernés par la lutte contre la vie chère ;

 de vulgariser les décisions, mesures et actions du Gouvernement visant à réduire le coût de la vie.

Le Conseil National de Lutte contre la Vie Chère peut également se saisir de toute autre question liée à la lutte contre la cherté de la vie.
Pour lui donner les moyens d’une plus grande efficacité, le CNLVC est désormais structuré autour de trois organes, (contre deux auparavant) à savoir :

 le Conseil de Concertation, organe d’orientation politique, présidé par le Premier Ministre, ilcomprend les Ministres concernés par la lutte contre la vie chère et les premiers responsables du secteur privé et des organisations de la Société civile intéressées ;

 le Comité technique, organe de réflexion stratégique, présidé par le Représentant du Ministre du Commerce,il est composé des experts de haut niveau des ministères impliqués dans la mise en œuvre des mesures et actions du Gouvernement et personnes ressources issues du secteur privé et des organisations de la Société civile ;

 le Secrétariat exécutif, animé par un Secrétaire exécutif, il est l’organe opérationnel chargé de l’administration du CNLVC, de la coordination des groupes de travail thématiques et de la mise en œuvre des décisions du Gouvernement.

Cette nouvelle structuration, en même temps que la composition qui en découle, vise à corriger les niveaux de décision et à améliorer la qualité de la représentativité des institutions et organisations membres.

Ce qui devrait donner au CNLVC de disposer d’une plus grande capacité à identifier dans tous les secteurs de la vie nationale les freins à la lutte contre la vie chère, à proposer au Gouvernement des stratégies et mesures appropriées, et à évaluer leur mise en œuvre.

Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre d’Etat, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs,

Qu’il me soit à présent permis de présenter les membres des principaux organes du Conseil, à savoir le Conseil de Concertation et le Comité technique.

Pour le Conseil de Concertation, sont membres :
 le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Président ;
 le Ministre chargé du Commerce, Vice-Président ;
 le Ministre chargé de l’Intérieur ;
 le Ministre chargé de l’Industrie ;
 le Ministre chargé de l’Agriculture ;
 le Ministre chargé des Ressources Animales et Halieutiques ;
 le Ministre chargé du Plan et du Développement ;
 le Ministre chargé des Transports ;
 le Ministre chargé du Budget ;
 le Ministre chargé de l’Economie et des Finances ;
 le Ministre chargé de l’Emploi et de la Protection Sociale ;
 le Ministre chargé du Pétrole et de l’Energie ;
 le Ministre chargé du Logement ;
 le Ministre de la Famille, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité ;
 le Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire;
 le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire ;
 le Président de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises ;
 le Président de la Chambre d’Agriculture de Côte d’Ivoire;
 le Président de la Chambre Nationale des Métiers de Côte d’Ivoire ;
 le Président de la Confédération des Associations de Consommateurs.
Le Comité Technique comprend quant à lui :

 le Représentant du Ministre chargé du Commerce, Président ;
 le Représentant du Premier Ministre ;
 le Directeur Général des Douanes ;
 le Directeur Général des Impôts ;
 le Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan ;
 le Directeur Général du Port Autonome de San Pedro ;
 le Directeur Général du Plan et de la Lutte contre la Pauvreté ;
 Le Directeur Général des Activités Industrielles ;
 le Directeur Général des Productions et de la Sécurité Alimentaire;
 le Directeur des Productions d’Elevage ;
 le Directeur Général des Hydrocarbures ;
 le Directeur Général des Transports Terrestres et de la Circulation ;
 le Directeur Général du Commerce Intérieur ;
 le Président de la Commission de la Concurrence ;
 le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire ;
 le Président de la Confédération Génale des Entreprises de Côte d’Ivoire ;
 le Président de la Fédération des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d’Ivoire ;
 le Directeur Général du Haut Conseil du Patronat des Entreprises du Transport ;
 le Directeur Général du Guichet Unique du Commerce Extérieur ;
 le Directeur de l’Office d’Aide à la Commercialisation des Produits Viviers ;
 le Président de la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire ;
 le Président de chaque Fédération d’Associations de Consommateurs légalement constituée ;
 le Président de la Fédération des Acteurs du Vivrier.

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Voici disposé le Conseil National de la Lutte contre la vie chère, votre Conseil.

A présent, Je voudrais avec votre permission inviter ici sur l’esplanade, les membres du Conseil de Concertation qui recevront de vous leur feuille de route et vos instructions.

Je vous remercie de votre bienveillante attention.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *