Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

Guillaume Soro « il ne fera plus palabre de quelqu’un et il ne fera plus palabre »

Guillaume Soro il ne fera plus palabre de quelqu’un et il ne fera plus palabre

Guillaume Soro il ne fera plus palabre de quelqu’un et il ne fera plus palabre

D’après Guillaume Soro, en 2019, il ne fera plus palabre de quelqu’un et il ne fera plus palabre. Quand j’ai lu ça, j’ai ri et tellement ri que Guillaume Soro, est-il vraiment sûr qu’il faisait palabre de quelqu’un au lieu de faire sa propre palabre ? Non ! Je ne pense pas qu’il faisait palabre de quelqu’un ici en Côte d’Ivoire.

La seule personne pour qui Guillaume se battait était Soro. Guillaume Soro se battait pour Guillaume Soro lorsqu’il prenait les armes sous le prétexte de carte d’identité à procurer et d’avoir le droit de se promener en boubou, il avait calendrier. Celui-ci était bien clair : dégager Laurent Gbagbo du pouvoir par tous les moyens.

LIRE AUSSI:
Mandela Washington Fellows 2017: 18 jeunes leaders ivoiriens sélectionnés par l’Ambassade des Etats-Unis

Il était conscient que face à Charles Blé Goude, le choix de Laurent Gbagbo n’était pas Guillaume Soro. Alors il a fini par s’associer à Alassane Ouattara qui voulait le pouvoir lui aussi par tous les moyens. Lui il avait le réseau et , Guillaume Soro avait le rôle de bon tribun pour haranguer des foules , mais aussi des tueurs de sang froid.

Ainsi naquit le tandem Ouattara-Soro que rejoignit en cours de route Bédié.

Guillaume Soro, ne devrait pas insulter l’intelligence des ivoiriens. Parce que sa lutte n’était pas une lutte pour la liberté pour la dignité, et pour la souveraineté. C’était plutôt une opération de liquidation pure et simple en faveur de Alassane Ouattara et de lui-même.

LIRE AUSSI:
L'agence Emploi Jeunes et de Seedstars accompagne les startu-pers dans le secteur des TICs et l’agriculture

Ce n’est pas parceque les choses ne se passent pas comme il le souhaitait qu’il va dire qu’il s’est battu pour quelqu’un.

Non Président Guillaume Soro, vous vous êtes battu pour vous-même. Pas pour moi, pas pour nous , pas pour la Côte d’Ivoire !

NB: comme Guillaume Soro, je suis libre dans la tête. Respectez donc ma liberté de penser.

Source compte facebook de Daouda Coulibaly




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *