Search
samedi 18 août 2018
  • :
  • :

Economie: zoom sur les journées du savoir-faire des PME/PMI ivoirienne jour 1

Economie zoom sur les journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Economie zoom sur les journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Lors de la première édition des Journées du savoir-faire des PME/PMI ivoirien à son jour 1, il était question de la compétitivité des PME/PMI sur le marché local et celui de l’UEMOA. C’était ce 9 février 2017 à la CRREA-UMOA Abidjan-Plateau.

Rappelons que les Journées du savoir-faire des PME PMI ivoirien sont une initiative du MPME – mouvement des PME PMI.

Pour quoi les journées du savoir-faire des PME PMI ivoirienne

Le Mouvement des Petites et Moyennes Entreprises (MPME) est l’une des organisations patronales les plus représentatives en Côte d’Ivoire avec plus de 2500 membres inscrits depuis sa création, dont 350 membres actifs. Avec pour objectif de permettre aux PME/PMI de se faire connaitre et de se connaitre pour relever ensemble le défi du développement économique en Côte d’Ivoire. C’est, dans cette optique que s’inscrivent les Journées du savoir-faire des PME /PMI.

Lors de la cérémonie d’ouverture nous avons vu se succéder les officiels dont le président du MPME M. Amissah Kouamenan, M.Jean Kacou Diagou président du groupe NSIA et le nouveau Président de CGECI M. Jean Marie Aka pour les allocutions.

Il ressort des allocutions que les PME/PMI ivoiriennes ont ensemble un grand défi celui de la compétitivité économique sur le marché local. Pour le nouveau Président de CGECI M. Jean Marie Aka « la compétitivité économique doit être cœur des PME/PMI ivoiriennes ».

Les obstacles au développement des PME/PMI

Si l’on en croit au président du MPME M. Amissah Kouamenan, « Une chose est de savoir faire, mais une autre est de faire savoir ». Pour lui les PME/PMI se cachent pour mourir dans nos pays à cause des nombreux problèmes liés à leur développement. Il faut vraiment avoir l’ADN d’un entrepreneur pour entreprendre en Côte d’Ivoire, Car le système n’est pas bon pour le développement de PME/PMI.

Pour M. Jean Kacou Diagou président du groupe NSIA « les PME/PMI jouent un rôle très important dans l’économie ivoirienne » mais le problème des PME/PMI en Côte d’Ivoire c’est le management. Mais aussi le problème de paiement des entreprises après l’exécution d’un marché.
A cela il faut noter aussi la formation qui reste le principal levier de renforcement des compétences nécessaires au développement et la compétitivité des PME/PM. Et l’autre défi c’est l’accès au financement.

Comment devenir une entreprise PME performante

Economie zoom sur les journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Economie zoom sur les journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Pour devenir PME performante, il faut de la rigueur et une vision forte lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat. Avec une gestion rationnelle des ressources, par exemple avoir des commissaires aux comptes, cela vous crédibilise auprès des institutions bancaires selon M. Jean Kacou Diagou . Il faut être compétitif sur le marché.

L’accès au financement un défi majeur des PME/PMI

L’autre problème évoquer aussi c’est l’accès au financement un défi majeur pour le développement PME/PMI. Le financement c’est quelque chose de très capital pour les PME/PMI ivoiriennes. Car l’argent est le ciment du développement, l’économie et la bonne santé de l’économie c’est la bonne santé des PME/PMI.

Le financement des PME/PMI est une obligation des Banques

Parlant de financement Versus Bank a un département PME/PMI qui est adapté au besoin des entreprises selon son DG Guy Koizan. Avant d’ajouter que 200 milliards c’est le montant de financement de Versus Banque auprès des PME/PMI. « Le financement des PME/PMI est une obligation des Banques » affirme le DG de versus Banque.

Le marché public qu’elle opportunité pour les PME/PMI

Visite stand Jean K Diagou les journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Visite des stands avec M. Jean K Diagou aux journées du savoir-faire des PMEPMI ivoirienne

Il était aussi question des marchés publics qu’elle opportunité pour les PME/PMI locales. Pour M. Koua Pierre de la direction des marchés publics, l’État ivoirien a pris des mesures pour faciliter l’accès des PME locales aux marchés publics. Mais il se trouve que le professionnalisme manque aux PME/PMI ivoiriennes pour les nombreux marchés publics. Toujours selon lui le budget 2017 est de 6501 milliards et l’état Ivoirien a fixé une fourchette de 3300 milliards dédiée aux marchés publics. Ce qui est une opportunité pour les PME/PMI surtout ceux qui sont compétitifs.

Les marchés de gré à gré ont leur raison d’être pour des cas vraiment exceptionnels. Pour des raisons de transparence chaque trimestre les données concernant les attributions des marchés publics sont publiées sur les sites du gouvernement.

Côté exposition il y avait pas mal de PME/PMI qui sont venues exposer leur savoir fait au grand public.

Pour finir, nous allons retenir que les PME/PMI ne peuvent pas se développer sans les banques. Mais les banques aussi ne peuvent pas se développer sans les PME/PMI. Car les banques et PME/PMI sont un maillon essentiel pour le développement économique d’un pays.

Contributeur

 @Aboukam




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *