Search
lundi 21 octobre 2019
  • :
  • :

Discours de Madame la ministre de l’assainissement et de la salubrité Anne Ouloto

Discours de Madame la ministre de l'assainissement et de la salubrité Anne Ouloto

Discours de Madame la ministre de l’assainissement et de la salubrité Anne Ouloto

Je voudrais avant tout, exprimer à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, toute ma gratitude pour l’honneur qu’il nous fait d’être présent à la cérémonie officielle de la 4ième édition de la Semaine Nationale de la Propreté.

Merci Monsieur le Premier Ministre pour l’accompagnement et l’oreille attentive que vous ne cessez de nous prêter pour toutes les actions qui visent la propreté et le bien-être des Ivoiriens.

 

Monsieur le Ministre d’Etat, premier magistrat de la commune d’Abobo,

Je souhaiterais vous dire merci pour avoir accepté d’accueillir cet  évènement de portée nationale qui consacre la propreté. Merci également pour les actions d’envergure que vous avez initiées dans la commune pour améliorer la qualité du cadre de vie de vos administrés. A vous chers collègues Ministres, merci de traduire la réalité de la solidarité de l’action gouvernementale par votre présence et votre soutien.

 

Chers partenaires du secteur de l’assainissement et de la salubrité,

Chère population d’Abobo,

Mesdames et Messieurs,

 

Je voudrais également  vous adresser mes sincères remerciements pour votre présence à cette cérémonie. et votre mobilisation qui témoigne de l’intérêt que vous portez à la propreté et à l’esthétique du cadre de vie.

 

Monsieur le Ministre de l’Environnement et de la Transition Energétique de la République du Portugal,

Merci d’avoir accepté notre invitation et de nous faire l’amitié et l’honneur de participer à cette activité de mobilisation du corps social autour de la propreté. Votre présence traduit la force de l’amitié et de coopération Ivoiro-Portugaise qui a été marqué récemment par la signature de nombreuses conventions.

 

Mesdames et Messieurs ;

C’est un réel plaisir qui m’anime au moment où j’interviens ce jour, à l’occasion de la célébration de cette quatrième édition de la Semaine Nationale de la Propreté (SNP), dont le thème est : « La propreté, c’est vivre bien avec les déchets »

Ce thème nous amène à poser un regard nouveau sur les déchets et à redéfinir la perception que nous avons de la propreté.

LIRE AUSSI:
Pourquoi la Côte d'Ivoire et le Ghana suspendent leurs ventes du Cacao jusqu’à nouvel ordre

Monsieur le Premier Ministre,

Monsieur le Ministre d’ Etat,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Honorables invités

Mesdames et Messieurs,

En 2016, face au décor peu reluisant que nous offrait notre cadre de vie globalement insalubre, nous nous sommes engagés à changer de paradigme.

En effet, conscients de ce que l’émergence ne pourrait s’accommoder de l’état d’insalubrité et de malpropreté dans lesquelles baignent nos villages, villes et communes, le Gouvernement a institué la SNP.

La SNP a pour objectif de mobiliser tous le corps social autour de la nécessité de contribuer chacun à son niveau à restaurer la propreté du cadre de vie.

Le Gouvernement a donc pris des mesures dont la réorientation de la politique de gestion des déchets et a consenti des efforts considérables au plan financier.

A ce jour, quelques acquis sont observés notamment la modernisation de la chaine opérationnelle de gestion des déchets dans le District Autonome d’Abidjan avec la construction du Centre de Valorisation et d’Enfouissement Technique de Kossihouen, des centres de transfert et des postes de groupages ainsi que de la fermeture de la décharge d’Akouédo en vue de son aménagement en un parc urbain.

Si au niveau du District Autonome d’Abidjan, on peut noter toutes ces avancées, au niveau des communes de l’intérieur beaucoup reste à faire.

Par ailleurs, il faut saluer la conduite de l’opération « Grand Ménage » qui permet chaque premier samedi du mois de relever le niveau de propreté avec l’implication des populations et des collectivités.  Aussi l’institution de la semaine nationale de la propreté complète-t-elle tous ces efforts visant à redonner fière allure à notre cadre de vie.

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs,

C’est le lieu pour moi, de rendre un vibrant hommage au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, qui a décidé de l’institution de la Semaine Nationale de la Propreté.

Mesdames et Messieurs,

Devrais-je rappeler comment la malpropreté menace la santé, compromet la productivité et la participation du citoyen à la mise en œuvre de la politique de développement de notre pays ?

LIRE AUSSI:
La libéralisation de l'espace audiovisuel en Côte d'Ivoire devient une realité

Les conséquences de la malpropreté sont d’ordre socio-économique, sécuritaire, sanitaire, environnemental.

L’insalubrité ternit l’image de nos villes et partant de notre pays compromettant ainsi les opportunités d’investissements.

En effet, qui ne se laisserait pas décourager par des ordures jetées çà et là dans les rues par les ménages, les piétons et automobilistes, l’installation anarchique sur le domaine public d’artisans, de gares routières, de garages automobiles et d’autres petits commerces et marchés spontanés ?

Comment trouver la quiétude nécessaire à tout développement dans les nuisances sonores du fait des maquis, de certains lieux de culte, des klaxons intempestifs en pleines cités résidentielles et à des heures indues ?

Quelle esthétique présentons-nous, lorsque les façades des édifices publics et privés sont sales ? Je n’évoque même pas la pratique de la défécation et de l’urination à l’air libre au moment où la communauté internationale appelle à la fin de cette pratique.

Quid du respect des mesures d’interdiction des sachets plastiques qui dégradent notre environnement, de la divagation des animaux en pleine agglomération, des rejets des eaux usées dans les rues et sur la place publique ?

C’est dans un tel contexte d’insalubrité, d’actes inciviques et de questionnements que la SNP, au fil de ses éditions s’emploie à redonner des couleurs, de la beauté et de la propreté à nos communes.

Nous devons tous œuvrer au changement de comportement nécessaire à l’émergence tant souhaitée de notre pays. Il nous faut pour cela, redéfinir notre vision de la propreté en cité. La propreté doit être érigée en vertu cardinale de vie et contribuer ainsi à modifier nos priorités, nos mentalités, nos comportements et l’aménagement de notre espace de vie.

Mesdames et Messieurs,

La propreté  ne consiste pas uniquement en l’absence de déchets, mais également, en une nouvelle façon de vivre avec ceux-ci. Je nous invite tous, à considérer les déchets comme des ressources pour peu que nous les traitions autrement. C’est là tout le sens du thème retenu pour cette quatrième édition de la SNP. Ce n’est pas une vue de l’esprit.

LIRE AUSSI:
Zoom sur transport aérien en Côte d'Ivoire avec Air Côte d'Ivoire

Mesdames et Messieurs,

Nous devons nous inscrire dans cette nouvelle dynamique. J’en appelle au sens du devoir de chacun ; le devoir de maintenir la cité dans laquelle nous vivons en parfait état de propreté.

Mesdames et Messieurs les Maires,

La SNP est une belle opportunité pour redynamiser les initiatives de propreté dans vos communes respectives. C’est une dynamique qui doit se poursuivre et se renforcer dans le cadre de notre plateforme de collaboration.

Comment donner une identité spécifique à nos communes ? Comment faisons-nous face au tableau noir de l’insalubrité ? Quelle image nos communes doivent-elles véhiculer ?

La semaine nationale de la propreté,  est une occasion de réveil, de recharge des énergies pour des cités mieux assainies où tous sont invités à jouer la partition nécessaire. Vous pourriez inviter chacun de vos administrés à sortir, balai à la main, pour la propreté générale de la commune. Vous pouvez encourager les efforts individuels et collectifs de valorisation des déchets.

Mesdames et messieurs,

Je voudrais avant de terminer mon propos, vous assurer sous le contrôle de Monsieur le Premier Ministre, de la volonté du Gouvernement de faire aboutir ce changement pour une Côte d’Ivoire propre avec des ivoiriens en bonne santé, soucieux d’un cadre de vie sain.

La propreté, ce n’est pas l’affaire d’un seul jour, c’est une affaire de tous, et de tous les jours.

Vous aurez compris, toutes les semaines de l’année devraient être des semaines de propreté par l’implication et la contribution effective de tous.

 

Mesdames et Messieurs,

C’est seulement à ce prix que nous parviendrons, à un développement harmonieux de notre pays.

Je vous remercie.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *