Search
samedi 6 juin 2020
  • :
  • :

Décès du Cheick Boikary Fofana, Président du COSIM mais qui était-il ?

Décès du Cheick Boikary Fofana, Président du COSIM mais qui était-il ?

Décès du Cheick Boikary Fofana, Président du COSIM mais qui était-il ?

Qui était le Cheick Aima Boikary Fofana? Pendant de longues années, il s’est battu pour l’organisation de la communauté Musulmane de Côte d`Ivoire. Il en est devenu le Chef. L’historienne française Marie Miran dans son livre intitulé « Islam, histoire et modernité en Côte d’Ivoire », p. 301, dit de lui: « Aboubakar Fofana fut le grand stratège et le principal architecte du réformisme islamique ivoirien. »

Décès ce jour du Cheick Boikary Fofana, Président du COSIM

Parce que « nous appartenons à Allah et c’est vers Lui notre retour »
Décès ce jour du Cheick Boikary Fofana, Président du COSIM – Conseil supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques de Côte d’Ivoire ce dimanche 17 mai 2020 à Abidjan (Officiel RTIinfo)
Qu’Allah lui accorde le paradis ainsi qu’au tous nos guides qui nous ont devancé dans l’autre monde.

L`imam Boikary Fofana a joué un rôle déterminant dans la structuration de l’Islam moderne en Côte d’Ivoire. Qui était le Cheick Aima Boikary Fofana?

Au cours des quatre dernières décennies, il a su en effet insuffler un réel dynamisme à la communauté, notamment en favorisant l’émergence de nombreuses associations communautaires, dont :

– La LIPCI : Ligue Islamique des Prédicateurs en Côte d’Ivoire, regroupant de jeunes intellectuels ayant pour la plupart étudié dans les universités islamiques et encagés dans la diffusion de la culture islamique.

– L’AJMCI :l’Association des Jeunes Musulmans de Côte d’Ivoire, conçue comme une passerelle entre les jeunes travailleurs, ceux sortant des études ou exerçant divers métiers dans les zones urbaines.

LIRE AUSSI:
FINTECH CHALLENGE / Le Groupe BCP inaugure depuis Abidjan son programme d’innovation

– Le CNI : Conseil National Islamique, fédération des Associations du vaste champ islamique dans toute la Côte d’Ivoire

– Le COSIM : Conseil Supérieur des Imams, regroupant la quasi-totalité des Imams dirigeants des Mosquées et les théologiens.

Invité par le gouvernement américain à participer à un forum islamique, l’Imam Boikary Fofana s’est envolé en août 2002 pour les Etats-Unis.

En marge de ce forum, il devait animer la convention annuelle de la LICAN (Ligue islamique de la coordination de l’Amérique du Nord) dont il est l’instigateur et le chef spirituel.

Ce séjour aux Etats Unis estimé au départ à un mois s’est finalement transformé en un exil de quatre ans.

C’est pendant qu’il était absent de la Côte d’Ivoire qu’il a été plébiscité, le 25 avril 2006 par l’ensemble des imams pour occuper la fonction de « Cheikh Aïma », c`est-à-dire chef Suprême de la Communauté.

C`est ainsi qu`il a finalement mis fin à son séjour américain pour regagner son pays le 25 octobre 2006.

Curriculum Vitae

ETUDES PRIMAIRES :

– 1952-1958 : Initiation à l’alphabet arabe chez un maître Coranique
Ecole franco arabe Sunniyya d’Ajamé, Abidjan

ETUDES SECONDAIRES :

– 1958-1963 : Ecole franco Arabe Sunniyya d’Adjamé, Abidjan

– 1963-1972 : Etudes secondaires à l’Institut Al-Azhar du Caire en Egypte.

ETUDES UNIVERSITAIRES :

– Université du Caire (Jamiatoul Kâhira) en Egypte.
Licence ès-Sciences commerciales

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :

1972 : Entree à la Société Ivoirienne de Banque (SIB)

LIRE AUSSI:
Entrepreneur : Vers la 2ème édition du pitch HUB AFRICA à Dakar

1972-1981 : Attaché de Direction
– Chef de secteur Adjoint
– Fondé de pouvoir
– Directeur de l’agence de Cocody
– Chargé de formation

1981–1985 : Directeur de l’Agence centrale SIB de Bouaké

1985-2000 : Directeur des relations sociales, de la formation et du personnel

– 1977-1982: Directeur de publication du journal Allahou Akbar

– 1993: Conseiller spécial du président du Conseil national islamique (CNI)

– Porte-parole du Conseil supérieur des imams (Cosim)

ACTIVITES D’ORGANISATION, DE PREDICATION, DE FORMATION ET DE DIFFUSION ISLAMIQUE

– 1972 : Regroupement des directeurs d’écoles médersa pour l’uniformisation des programmes.

* Pré sermons dans les mosquées, notamment la grande mosquée d’Adjamé tous les vendredis.

* Encadrement des élèves et étudiants dans les établissements secondaires et supérieurs par des conférences, causeries débats et cours de formation religieuse.

– 1974 : Mise en place d’un groupe de réflexion et d’action pour le travail islamique avec des étudiants, des élèves, des professeurs du secondaire et du supérieur et des prédicateurs.

– 1975 : Elargissement du groupe de réflexion à d’autres personnes ressources (journalistes, médecins, juristes, financiers, etc.)

* Intensification des conférences dans les établissements scolaires secondaires et universitaires.

* Emergence de l’association des élèves et étudiants musulmans en Côte d’Ivoire (AEEMCI)

– 1976 : Début des émissions islamiques à la télévision ivoirienne.

– 1977 : Conférences islamiques à travers toute la Côte d’Ivoire.

– 1978 : Organisation des cours de formation islamique et instauration de la prière de vendredi dans les grandes établissements scolaires et au Campus Universitaire

LIRE AUSSI:
Communiqué: Lancement officiel de U-Report Côte d'Ivoire à Abidjan

– 1979 : Naissance de la revue islamique « Allahou Akbar », la voix de l’Islam

– 1982 : Naissance de la CMR (la communauté Musulmane de la Riviera) et de plusieurs autres grandes associations

* Animation de conférences publiques et d`émissions islamiques dans les medias au Burkina Faso et au Niger.

– 1987 : Naissance du Conseil Supérieur des Imams en Côte d’Ivoire (COSIM)

– Années 1990 :

* Membre de la Commission d’enquête sur les événements survenus à la cité universitaire de Yopougon en 1991
* Début des voyages de prédication aux Etats-Unis

* Naissance du Conseil National islamique (CNI) (janvier 1993)

* Poursuite de la mise en place des Associations spécialisées avec la naissance de l`AFEMCI (Association des femmes Musulmanes de Côte d’Ivoire), du CERICI (cercle d’Etudes et de recherches islamiques en Côte d’Ivoire), du SEMI (Secours médical islamique), etc.
* Naissance de la Conférence des Imams en Côte d’Ivoire (1996)

* Membre du Conseil consultatif constitutionnel et électoral (CCCE), commission chargée de la rédaction de la nouvelle constitution ivoirienne (2000)

– Années 2000 :

* Membre du Conseil d’orientation du Colloque International des Musulmans de l’espace francophone (CIMEF)

* Mise en place de la LICAN (Ligue Islamique de la Coordination de l’Amérique du Nord -Etats-Unis)

LANGUES :

– Parle parfaitement quatre langues : Français, Arabe, Anglais et Malinké.

– Écrit : Arabe, Français et Anglais.