Search
mardi 20 août 2019
  • :
  • :

« Dans le lit conjugal » les chroniques d’Isaïe Biton Koulibaly

Dans le lit conjugal les chroniques d’Isaïe Biton Koulibaly

Dans le lit conjugal les chroniques d’Isaïe Biton Koulibaly

« Dans le lit conjugal » les chroniques  d’Isaïe Biton Koulibaly. Tous les hommes aiment le sexe. Ce n’est même pas à discuter. Toute la journée ils ne voient leur bangala que dans le trou de certaines femmes qu’ils désirent dans la journée. Malheureusement dans le lit conjugal, leur comportement est tout autre.

Les femmes doivent comprendre que le sexe de l’homme ne fonctionne que par le moral, le mental. Il suffit qu’il soit copieusement grondé par son patron pour que son sexe ne réagisse plus pendant des jours.

LIRE AUSSI:
Mutinerie en Côte d'Ivoire: l'essentiel de l'intervention du Président Ouattara

Quand il est couché et pense que dix jours avant les virements son salaire est déjà dépensé, ne l’énervez pas avec vos histoires de dire qu’il ne vous touche pas. Il peut même divorcer.

Ne vous amusez pas à gratter son dos quand les factures d’électricité tombent avec des coûts qu’il juge exorbitants. Eloignez-vous de lui pendant des jours.

Pour l’homme, la vie est un combat de tous les jours. Le repos du guerrier devient une notion dépassée dans ce monde moderne.

LIRE AUSSI:
Le giga concert de Royal Air Maroc à Abidjan 3 billets d’avion à gagné

Trop de charges dans le mois tuent les rapports sexuels. La femme qui veut se voir honorée à tout moment, doit non seulement faire une bonne cuisine tous les jours mais décharger le mari de nombreuses dépenses.

Ainsi, vous serez surprise de sa gaieté et de son dynamisme. Allez même au-delà de la nouvelle loi sur le mariage.

Si vous voulez un foyer solide, remplacez souvent l’homme dans ses dépenses habituelles. Et vous aurez dans la journée le sourire qu’affichent les femmes comblées dans la nuit.

LIRE AUSSI:
Dakar, Sénégal : vers la 4ème édition du Salon « Made in Morocco » (MIM)

Les piments de la nuit, Isaïe Biton Koulibaly, pp. 17-18

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *