Search
mardi 20 août 2019
  • :
  • :

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé viennent de sortir de prison (CPI)

Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé viennent de sortir de prison (CPI)

Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé viennent de sortir de prison (CPI)

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé viennent de sortir de prison (porte-parole de la CPI). Que se passera-t-il le 1er février ? L’épisode du 1er février ne devrait pas connaître de rebondissements particuliers. Les acteurs du procès défendront leurs arguments face aux juges.

L’épisode trois de la « saison quatre » aura lieu lors d’une audience prévue le 1er février à La Haye. Après avoir prononcé leur acquittement, la chambre de première instance avait ordonné la libération immédiate des deux Ivoiriens.

LIRE AUSSI:
Lu pour vous: Construction de la Tour F au Plateau "M. OUATTARA, le boucantier bling bling"

Que se passera-t-il le 1er février ?

Mais le procureur faisait appel de cette libération, qui a été suspendue, le temps de trancher cet appel. Acquittés, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont donc toujours détenus à La Haye.

Pour le bureau du procureur, qui a fait appel de la décision d’acquittement, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé pourraient « prendre la fuite » s’ils étaient libérés, et ne jamais revenir à la Cour pour entendre le verdict définitif. Il demande donc que leur libération soit assortie de conditions restreignant leur liberté de mouvement et de parole.

LIRE AUSSI:
Pourquoi la Côte d'Ivoire et le Ghana suspendent leurs ventes du Cacao jusqu’à nouvel ordre

La représentante des 729 victimes enregistrées dans l’affaire, Paolina Massida s’oppose à une libération, assurant que les supporters des deux acquittés « pourraient menacer les témoins et les victimes qui ont déjà témoigné, et tenter de compromettre l’intégrité des procédures ». Les avocats des deux acquittés demandent la libération immédiate.

L’avocat de Laurent Gbagbo, Emmanuel Altit, relève que « c’est la première fois dans l’histoire des juridictions pénales internationales qu’une procédure de discussion relative à la mise en liberté […] d’une personne acquittée prend autant de temps.»

LIRE AUSSI:
Atelier partage de résultats d’études, d’expériences sur l’ éducation sexuelle et reproductive

Source RFI.FR




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *