Search
mercredi 19 février 2020
  • :
  • :

AFFI vs GBAGBO : en quoi cela nous regarde ? Par Kyria Doukoure

AFFI vs GBAGBO en quoi cela nous regarde Par Kyria Doukoure

AFFI vs GBAGBO en quoi cela nous regarde Par Kyria Doukoure

AFFI vs GBAGBO : en quoi cela nous regarde ? Par Kyria Doukoure.

J’ai suivi mes amis du PDCI RDA s’en donner à cœur joie dans cette affaire qui oppose l’ex président Gbagbo à son premier ministre Affi et j’avoue ne pas comprendre pourquoi cette affaire nous passionne tant. J’ai remarqué que la majorité des intervenants penchait du coté de M. Affi comme par reflexe tribal refoulé.

Comment pouvons-nous en vouloir à M. Adjoumani et M. Duncan alors que nous adoubons M. Affi ? Pourquoi M. Gbagbo nous accompagnerait dans une plateforme alors que nous faisons ami-ami avec celui qu’il perçoit aujourd’hui comme son adversaire politique ? Il faut réfléchir un peu et pour moi, cela dénote d’un manque de vision et d’ambition. N’avez-vous pas remarqué aussi que la case cafeinée soutient M. affi ? Cela ne devrait-il pas vous pousser à un questionnement ?

LIRE AUSSI:
Rencontre des présidents Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO à Bruxelles

Mon raisonnement est simple et je l’ai déjà expliqué à plusieurs cadres du parti. Pour la présidentielle de 2020, aucun parti ou leader politique ne renoncera à se porter candidat au 1er tour. Les alliances ne noueront au 2nd tour et par conséquent, le PDCI RDA doit pouvoir compter sur ses propres forces. Cela passe par un rapprochement avec le peuple. Je rappelle que nous venons de sortir de plusieurs semaines de grèves dans l’éducation.

Quelle délégation du PDCI RDA a visité les élèves et enseignants blessés ou emprisonnés ? On parle aujourd’hui de privatisation des hôpitaux : où est le PDCI RDA sur la question ? Comment peut-on espérer avoir le soutien des ivoiriens sans se préoccuper des questions sociales ? Ce n’est pas en multipliant les réunions avec la chefferie Baoulé que nous reviendrons au pouvoir sauf si nous sommes dans une logique de faire de la figuration.

LIRE AUSSI:
Géopolitique: France-Afrique, Côte d'Ivoire - Gabon vu sur un autre angle

Et puis, qu’on se le dise, il y a la question de notre candidat pour 2020. Ma position est connue : le président Bedié ne saurait être le candidat idéal alors il appartient à la direction du parti de dresser ne serait-ce qu’une short liste de 10 candidats potentiels et en faire des chefs de délégation pour sillonner toute la Côte d’Ivoire pour prêcher le message du parti. Et surtout, il faut rassembler : il faut ramener Kouadio Konan Bertin et Yasmina Ouégnin à la maison le plus rapidement possible. Comment pouvons-nous nous plaindre que M. Gbagbo ne reçoive pas M. Affi quand nous sommes incapables de régler de petits problèmes comme ceux-ci ?

De tous les partis, le PDCI RDA est celui qui a le plus de chances d’accéder au pouvoir en 2020 mais cela passe comme le disait le président Felix Houphouët Boigny par une saine appréciation de la réalité du terrain. Aujourd’hui, tous les cadres sont tétanisés car ils ne savent pas si le président Bedié a renoncé à être candidat. Il faut libérer les énergies et les intelligences et nos déployer sur le terrain.

LIRE AUSSI:
Journée mondiale de l’eau : Pourquoi gaspiller l’eau et comment Nestlé traite ses eaux usées

C’est là-bas que se trouvent les ivoiriens. Ni M. Soro Guillaume et encore moins M. Gbagbo ne nous donneront leurs voix avant le second tour éventuel et cela est de bonne guerre. Le premier défi que nous devons donc relever, est celui d’être présent au 2nd tour. Le PDCI RDA a toutes les cartes en main mais il faut maintenir bien lire le jeu et placer les pions en fonction.

Félicitations au Député-Maire Jacques Ehouo #EpiCèTout




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *